FRJV Episode 2 (King’s Quest)

🎮 King’s Quest (remake)
💪 Les principaux temps du passé, le conditionnel

Dans cette série de vidéos « Apprendre le français avec les jeux vidéo » (#FRJV), je vous propose d’étudier le français à partir d’extraits de jeux vidéo en français.

Cette fois-ci, j’ai choisi un passage du remake de King’s Quest (Sierra/ Activision/ The Odd Gentlemen). Comme le passage est assez long, je l’ai divisé en deux parties. Je vous explique le français de la première partie dans cet épisode 2, et je vous donne rendez-vous pour la suite dans l’épisode 3 !
Si vous avez des questions, laissez-les en commentaire sur cette page ou bien sur YouTube ! Bon visionnage !

Jeu King’s Quest
Année 2015-16 Developpeur Sierra / Activision / The Odd Gentlemen PEGI 12 Plateformes PS3, PS4, X Box 360, Xbox One, Windows PC

les principaux temps du passé (imparfait, passé composé, plus-que-parfait)
le conditionnel
une baratte
les moindres recoins
une petite minute
une stalactite / une stalagmite
s’en faire/ne t’en fais pas.
se frayer
le lit d’une rivière
colossal (adj.)
ultime (adj.)
improbable -adj.)
saugrenu (adj.)

Vidéo

Transcription de l’extrait utilisé

L’extrait provient de King’s Quest © Sierra / Activision / The Odd Gentlemen, 2015-16

Partie 1

(Graham) Je n’étais plus venu là depuis des années, mais il ne restait nulle part où aller…
Ce n’était pas le trésor que je cherchais.
Ce n’était pas comme dans mes souvenirs mais ça restait assez proche.
Deux mécanismes bizarres gardaient le trésor perdu. Je devais en actionner un et voir ce qui se passerait.
Des seaux, des tonneaux, des barattes et des lits occupaient les moindres recoins. C’était si familier.
Le lit était très confortable mais je ne pouvais pas rester sous la couette !

(Gwendoline) Attends, attends ! Une petite minute grand-père ! Je ne me souviens pas de ce passage. Des lits suspendus à des stalactites ?

(Graham) On y vient Gwendoline, ne t’en fais pas. On ne manquera aucun détail de l’histoire.
Où en étais-je… Ah ! Oui, tandis que je me frayais un passage dans le lit de la rivière de lits, j’avais peur de deviner la source de ce vent assourdissant.
Sous un amas gigantesque de dents et de griffes se trouvait…

(Gwendoline) Le miroir légendaire !

(Graham) Oh, alors tu te rappelles ce bout de l’histoire ?

(Gwendoline) Ben, les dragons, c’est ce que je préfère.

(Graham) Tu veux raconter toi-même ?

(Gwendoline) Oui ! Le roi Édouard m’a envoyé, moi, le plus grand chevalier de Daventry, pour retrouver son miroir perdu. Un colossal et terrifiant dragon, c’était l’ultime obstacle avant… avant…

(Graham) Ha ha ha ! Avant d’obtenir un chapeau brillant, pour ma collection !

(Graham) J’essayais d’utiliser cette machine improbable, mais quelqu’un avait retiré la poignée, créant ainsi un casse-tête saugrenu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :