FRJV Episode 2 (King’s Quest)

🎮 King’s Quest (remake)
💪 Les principaux temps du passé, le conditionnel

Dans cette série de vidéos « Apprendre le français avec les jeux vidéo » (#FRJV), je vous propose d’étudier le français à partir d’extraits de jeux vidéo en français.

Cette fois-ci, j’ai choisi un passage du remake de King’s Quest (Sierra/ Activision/ The Odd Gentlemen). Comme le passage est assez long, je l’ai divisé en deux parties. Je vous explique le français de la première partie dans cet épisode 2, et je vous donne rendez-vous pour la suite dans l’épisode 3 !
Si vous avez des questions, laissez-les en commentaire sur cette page ou bien sur YouTube ! Bon visionnage !

Jeu King’s Quest
Année 2015-16 Developpeur Sierra / Activision / The Odd Gentlemen PEGI 12 Plateformes PS3, PS4, X Box 360, Xbox One, Windows PC

les principaux temps du passé (imparfait, passé composé, plus-que-parfait)
le conditionnel
une baratte
les moindres recoins
une petite minute
une stalactite / une stalagmite
s’en faire/ne t’en fais pas.
se frayer
le lit d’une rivière
colossal (adj.)
ultime (adj.)
improbable -adj.)
saugrenu (adj.)

Vidéo

Transcription de l’extrait utilisé

L’extrait provient de King’s Quest © Sierra / Activision / The Odd Gentlemen, 2015-16

Partie 1

(Graham) Je n’étais plus venu là depuis des années, mais il ne restait nulle part où aller…
Ce n’était pas le trésor que je cherchais.
Ce n’était pas comme dans mes souvenirs mais ça restait assez proche.
Deux mécanismes bizarres gardaient le trésor perdu. Je devais en actionner un et voir ce qui se passerait.
Des seaux, des tonneaux, des barattes et des lits occupaient les moindres recoins. C’était si familier.
Le lit était très confortable mais je ne pouvais pas rester sous la couette !

(Gwendoline) Attends, attends ! Une petite minute grand-père ! Je ne me souviens pas de ce passage. Des lits suspendus à des stalactites ?

(Graham) On y vient Gwendoline, ne t’en fais pas. On ne manquera aucun détail de l’histoire.
Où en étais-je… Ah ! Oui, tandis que je me frayais un passage dans le lit de la rivière de lits, j’avais peur de deviner la source de ce vent assourdissant.
Sous un amas gigantesque de dents et de griffes se trouvait…

(Gwendoline) Le miroir légendaire !

(Graham) Oh, alors tu te rappelles ce bout de l’histoire ?

(Gwendoline) Ben, les dragons, c’est ce que je préfère.

(Graham) Tu veux raconter toi-même ?

(Gwendoline) Oui ! Le roi Édouard m’a envoyé, moi, le plus grand chevalier de Daventry, pour retrouver son miroir perdu. Un colossal et terrifiant dragon, c’était l’ultime obstacle avant… avant…

(Graham) Ha ha ha ! Avant d’obtenir un chapeau brillant, pour ma collection !

(Graham) J’essayais d’utiliser cette machine improbable, mais quelqu’un avait retiré la poignée, créant ainsi un casse-tête saugrenu.

FRJV Episode 1 (FFXV)

🎮 Final Fantasy XV
💪 Français familier, ironie

Dans cette nouvelle série de vidéos « Apprendre le français avec les jeux vidéo » (« FRJV »), je vous propose d’étudier le français à partir d’extraits de jeux vidéo. Pour la première vidéo, « FRJV Episode 1 », j’ai choisi un extrait de Final Fantasy XV (Square Enix) et je vous explique le français familier et certaines expressions utilisées dans l’extrait.
Si vous avez des questions, laissez-les en commentaire sur cette page ou bien sur YouTube ! Bon visionnage !

Jeu Final Fantasy XV
Année 2016 / 2018 Developpeur Square Enix PEGI 16 (16 ans et plus ) Plateformes PS4, X Box One, Windows PC, Stadia

Français étudié français familier, ironie
avoir la mort de quelqu’un sur la conscience
se magner le train
ça serait beau
ça me saoule/soûle
en avoir marre
râler
dixit
ça commence bien
c’est de la rigolade
c’est beau de rêver
ça me fait une belle jambe
(…)

Vidéo

Transcription de l’extrait utilisé

L’extrait provient de Final Fantasy XV © Square Enix, 2016/2018

(Gladiolus) On avance pas… Pas cool, la vie à la campagne…
(Ignis) Plus dur que je ne pensais…
(Gladiolus) Pas le choix, faut continuer à pousser !
(Prompto) Hein ? Si je continue vous aurez ma mort sur la conscience.
(Gladiolus) Bouge tes fesses ! Dépêche ! Magne-toi le train !
(Prompto) Ça va, j’ai compris ! Dites, c’est pas la voiture qui doit nous transporter ?
(Noctis) Ouais, ce serait beau.
(Gladiolus) On y va ! Un, deux, trois !

(Noctis) Ça me saoule, j’en ai déjà marre !
(Gladiolus) Et moi, prince charmant, tu crois que j’en ai pas marre de t’entendre râler ?
(Ignis) Il faut savoir positiver !
(Prompto) Dixit le mec qui se fait pousser !
(Gladiolus) Ça commence bien ce petit voyage !
(Noctis) Gladio, soit un vrai pote…
(Gladiolus) Comment ça ?
(Noctis) Tu pourrais pas la pousser, steuplait ?
(Gladiolus) Tu veux dire, tout seul ?
(Prompto) Allez ! Pour un gars aussi musclé, c’est de la rigolade !
(Gladiolus) Ce qui est moins drôle, c’est de voir à quel point tu es flemmard !
(Ignis) On peut se concentrer sur notre tâche ?
(Noctis) Laisse-moi conduire Ignis !
(Gladiolus) Mais tu étais au volant il n’y a pas 5 minutes !
(Prompto) C’est vrai ça, c’est mon tour maintenant !
(Ignis) C’est beau de rêver !
(Prompto) Oh, j’ai trop mal aux mains !
(Gladiolus) Hé ! Tu veux la mienne sur la tronche ?
(Prompto) Calme-toi, c’est bon !
(Noctis) Alors, toujours rien ?
(Ignis) Occupé à chaque appel.
(Prompto) Attendez, je l’ai pas rêvé ! C’était pas censé être si loin que ça !
(Ignis) Je t’assure que la carte est correcte.
(Noctis) Elle indiquait qu’Hammerhead était à deux pas.
(Prompto) Ben ouais, pas loin du tout !
(Gladiolus) Ha ! La prochaine fois vérifie l’échelle…

(Noctis) Je vois. Le monde est plus grand qu’on l’imagine.
(Ignis) Et plein de merveilles aussi.
(Prompto) Pouah ! Ça me fait une belle jambe !
(Gladiolus) Vous êtes sûrs que vous poussez ?
(Prompto) De toutes mes forces !
(Noctis) Comme j’ai jamais poussé…
(Ignis) On ne devrait plus être très loin.

Notre-Dame et Paris dans Assassin’s Creed Unity

▶Découvrir le Paris de la Révolution dans Assassin’s Creed Unity
▶Connaître des bâtiments célèbres proches de la cathédrale Notre-Dame

Sommaire

  1. Vidéo
  2. Transcription
  3. Questions
  4. Pour approfondir
  5. Réponses aux questions de compréhension (page 2)

Vidéo

Sous-titres : français, anglais, japonais

Transcription

Vocabulaire important : verbes noms, adjectifs, etc lieux célèbres


Dans cette vidéo, nous allons admirer Notre-Dame et le cœur de Paris grâce à un jeu vidéo. Certains d’entre vous le connaissent peut-être, il s’agit d’Assassin’s Creed Unity, un jeu de l’entreprise française Ubisoft, sorti en 2014.

Assassin’s Creed est une série de jeux vidéo qui prennent pour toile de fond différentes périodes de l’histoire mondiale : égypte antique, grèce ancienne, renaissance italienne… L’épisode qui nous intéresse se déroule à l’époque de la Révolution française.

Cette œuvre est une fiction, mais la reconstitution du Paris de la Révolution est étonnante de réalisme. Les créateurs n’ont toutefois pas reconstruit scrupuleusement le Paris historique, qui a d’ailleurs beaucoup évolué en ces années de grands changements, mais ils ont plutôt recréé un Paris qui condense une centaine d’années d’histoire française.

Par exemple, ici le jeu nous place en 1789, et on voit partout le même drapeau tricolore qu’on connaît aujourd’hui. Mais si les trois couleurs, le bleu, le blanc et le rouge, sont effectivement déjà associées, ce sont les couleurs utilisées par le roi comme par les révolutionnaires, cet ordre des couleurs, en trois bandes verticales, n’est fixé définitivement qu’en 1794 pour flotter sur les vaisseaux de la marine française, et ce pavillon mettra encore du temps à s’imposer comme drapeau national. De la même façon, la Marseillaise que l’on entend parfois dans le jeu n’a pas encore été écrite en 1789. Il s’agit d’un chant de guerre patriotique écrit à Strasbourg en 1792 alors que la France déclare la guerre à l’Autriche. Les Parisiens découvrent ce chant patriotique par les troupes venues de Marseille, et lui donnent le nom de Marseillaise.

Ce genre d’anachronismes a été souligné de nombreuses fois par les historiens et les professeurs, mais vu d’aujourd’hui, il faut reconnaître que la Révolution, le drapeau tricolore et la Marseillaise sont des symboles devenus impossibles à séparer.

Là, nous voyons une plaque de rue au-dessus d’une porte. En fait, ce système n’est mis en place que 40 ou 50 ans plus tard.

Donc, comme je l’ai dit plus tôt, il s’agit d’un Paris à la fois fictionnel et réel qui condense environ un siècle d’histoire.

L’un des attraits des Assassin’s Creed est de pouvoir escalader les bâtiments en toute liberté. On va donc escalader Notre-Dame, et découvrir ce Paris à la fois fictionnel et réel depuis les hauteurs de la cathédrale.

Ce faisant, on peut non seulement admirer l’architecture de la cathédrale, mais aussi contempler le paysage environnant, et chercher les bâtiments célèbres du Paris historique.

Notre-Dame se trouve au cœur de Paris, sur l’île de la Cité. On voit au fond le Palais de la cité, ancienne demeure des rois de France au Moyen Âge, et la Sainte-Chapelle construite au XIIIe s. pour conserver les reliques de la Passion du Christ que Louis IX, futur Saint Louis, s’est évertué à rassembler durant son règne, comme la couronne d’épine, la croix ou le sang de Jésus Christ.

Là, nous marchons sur la galerie peuplée par les chimères créées au XIXe siècle lors de la restauration de la cathédrale et par des gargouilles qui, elles, datent bien du Moyen Âge, et qui servent à évacuer l’eau de pluie loin des murs.

Au fond à droite, nous voyons le Palais du Luxembourg, et un peu à gauche la Sorbonne, la plus ancienne université de Paris au cœur du Quartier latin. De ce coin de la tour, nous apercevons également le Panthéon. Voltaire, Rousseau, Victor Hugo et d’autres grandes personnalités françaises y reposent.

Maintenant, faisons le tour puis allons au sommet des tours de Notre-Dame.

Nous pouvons admirer le paysage en contrebas. Dans le passé, il y avait des bâtiments tout autour des cathédrales. Il s’agissait d’un endroit très animé et vraiment désordonné. Il n’y avait pas ces grands espaces ouverts comme aujourd’hui, et certaines maisons étaient même collées aux murs des cathédrales.

Les tours de Notre-Dame font à peu près 70 mètres de hauteur.

Admirons le beau panorama sur l’île de la Cité, cœur historique de Paris, entourée par la Seine, avec la cathédrale au centre.

Allons maintenant voir la flèche de la cathédrale. Ici encore, nous pouvons constater un bel anachronisme. En fait, à l’époque de la Révolution, la première flèche de la cathédrale est justement en train d’être démontée car elle menace de s’effondrer. La flèche que l’on voit ici est la seconde flèche de la cathédrale, qui a été construite par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc à la fin les travaux de restauration de la cathédrale, s’étendant entre 1844 et 1864.

Mais pour les gens d’aujourd’hui, c’est une partie représentative de Notre-Dame. Donc même s’il s’agit d’un mensonge du point de vue de la réalité historique, on comprend pourquoi les développeurs du jeu ont voulu coiffer Notre-Dame de la belle flèche néogothique de Viollet-le-Duc plutôt que de l’ancienne flèche en train d’être démontée. Et c’est une chance de pouvoir admirer la cathédrale avec cette flèche dans ce jeu, puisque cette dernière a malheureusement été détruite par l’incendie de 2019.

Elle culminait à une centaine de mètres de hauteur. On peut encore admirer Paris et la cathédrale d’ici.

Au centre de l’image, au fond, on aperçoit la Seine, et juste à droite de la Seine, on voit le Louvre, ancienne demeure royale transformé en musée. Mais on ne voit pas un bâtiment qu’on verrait aujourd’hui, c’est-à-dire la tour Eiffel. Elle a été construite exactement 100 ans après la Révolution de 1789.

Voilà ! C’est ici que s’achève notre petite visite virtuelle du cœur historique de Paris depuis les hauteurs de la cathédrale Notre-Dame dans Assassin’s Creed Unity.


Questions

Questions de compréhension

  1. A la Révolution française, il y avait une flèche sur Notre-Dame ?
  2. Dans la vidéo, quels anachronismes dans la représentation de Paris ont été mentionnés ?
  3. Quels sont les bâtiments célèbres de Paris qu’on entrevoit depuis les toits de la cathédrale (dans la vidéo) ? Vous les connaissez ?

Allez en page 2 pour voir les réponses !

Pour le débat et la discussion

  1. Parlez d’une œuvre (un roman, un manga, un film, un jeu vidéo…) qui recrée le passé en déformant la réalité historique : comparez l’œuvre et l’histoire.
  2. Dans le jeu Assassin’s Creed Unity, on explore une représentation fictionnelle du Paris de la Révolution, qui s’écarte de la réalité historique. Mais en réalité, chacun se représente Paris différemment. Et vous, comment vous représentez-vous Paris ?
  3. Pour vous, Paris dans Assassin’s Creed Unity est-il « faux » ?

Pour approfondir

  1. Présentation très détaillée du Paris d’Assassin’s Creed Unity sur le blog d’Odysseus0904 (Gameblog).